Accueil > Ergonomie > RPS > Le coût des RPS

Le coût des RPS

L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a publié une synthèse d’études sur le coût des risques psychosociaux (RPS).

En 2013, en Europe, ce coût est estimé à 617 milliards d'euros par an consécutif au dépressions dues au travail. Cela représente quatre fois le budget de l’Union européenne (151 milliards d’euros en 2014). 

La répartition de ces coûts évalués par l'étude menée par le projet européen "Matrix" est :

  • le présentéisme et l’absentéisme, qui coûtent 272 milliards d’euros chaque année
  • la perte de productivité (242 milliards d’euros)
  • les frais de santé (63 milliards d’euros)
  • et les allocations pour inaptitudes (39 milliards d’euros)

Le stress au travail au sein de la zone euro a été évalué en 2002. Cette étude estimait son coût à 20 milliards d’euros par an.

En parallèle, en France, le coût social du stress au travail (dépenses de soins, celles liées à l’absentéisme, aux cessations d’activité et aux décès prématurés) a été estimé en 2007 entre 2 et 3 milliards d’euros (Source : étude INRS et Arts et Métiers ParisTech). Il s’agit d’une évaluation a minima.

Pourtant, l'investissement dans la prévention des RPS est rentable. En effet, l’étude européenne apporte un éclairage sur les effets positifs des politiques de prévention. Elle estime que, en fonction des différentes enquêtes nationales étudiées, investir 1 euro dans la sensibilisation et la prévention peut génèrer un bénéfice net de plus de 13 euros.

Vous souhaitez plus d'informations au sujet de la prévention des RPS, n'hésitez pas à nous contacter !

Contactez-nous

Pour plus d'informations

Nous écrire

Les champs indiqués par un asterisque (*) sont obligatoires

Ils nous ont fait confiance